Le Maroc et les États-Unis entament des manœuvres militaires

Les manœuvres militaires maroco-américaines débutent le lundi 7 juin et se poursuivront jusqu’au vendredi 18 juin. Elles se dérouleront dans les régions d’Agadir, Tiznit, Tan Tan, Tafraout, Ben Guerir, Kenitra et incluront certainement des territoires proches du Sahara occidental (région de Mahbes), selon un communiqué officiel publié par l’état-major général des Forces armées royales marocaines (FAR). 

La force multinationale interarmées, « African Lion 21 », est incluse dans les exercices menés conjointement par le Commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM) et les Forces armées royales marocaines. Sa mission poursuit un objectif de coopération et de formation, favorisant ainsi la possibilité de partager les connaissances et les différentes expériences entre les différentes composantes militaires, indique le communiqué.

Comienzan las maniobras militares de Marruecos y Estados Unidos

Cette année coïncide avec la 17e édition de cet exercice, qui verra, outre les États-Unis et le Maroc, la participation de la Grande-Bretagne, du Brésil, du Canada, de la Tunisie, du Sénégal, des Pays-Bas et de l’Italie, ainsi que des observateurs militaires de plusieurs pays africains, européens et américains.

Les manœuvres militaires effectuées par les participants conjoints ont lieu sur le continent africain, au large des côtes du Maroc. C’est à cet endroit que les États-Unis et le Maroc, ainsi que d’autres pays dont l’Espagne, vont procéder à un vaste déploiement d’armes dans le cadre d’exercices appelés « African Lion 21 ».

Comienzan las maniobras militares de Marruecos y Estados Unidos

Malgré la clairvoyance avec laquelle ces activités ont été organisées, il est vrai qu’elles interviennent à un moment complexe pour les relations entre l’Espagne et le Maroc, dont la situation a tourné au conflit en raison de l’accueil en Espagne du chef du Front Polisario, Brahim Ghali, sous une fausse identité et à l’insu du Maroc.

Rabat s’est imposé comme le plus grand allié des États-Unis en Afrique du Nord, gérant un achat d’armes considérable. Samedi dernier, une réunion s’est tenue entre des responsables militaires marocains et américains pour finaliser les préparatifs de « African Lion 21 », selon les médias du Maghreb. 

Comienzan las maniobras militares de Marruecos y Estados Unidos

Les manœuvres de cette année ont un caractère particulier car elles consolident la reconnaissance par les Etats-Unis du caractère marocain du Sahara. Manœuvres 

L’armée « African Lion 21 » tire parti de son organisation régionale et de sa formation internationale pour maintenir la stabilité dans la région, par le biais d’opérations de paix, qui incluent des stratégies de lutte contre le problème croissant du jihadisme, particulièrement présent dans la région du Sahel. Sa mission est de « confronter les organisations extrémistes violentes, maintenir la sécurité des frontières et contrer les menaces transnationales », explique l’AFRICOM sur son site web.

Comienzan las maniobras militares de Marruecos y Estados Unidos

Les opérations de combat antérieures contre les organisations terroristes comprendront des activités de commandement et de formation, des exercices de décontamination terrestres, aériens, maritimes et NRBQ (nucléaire, radiologique, biologique et chimique), précise le communiqué.

Des missions humanitaires seront également déployées, comme l’installation d’un hôpital de campagne médico-chirurgical à Amlen (Tafraout), où les services médicaux des FAR et des États-Unis soigneront la population locale.

Source : Atalayar