METROPOLIS TANGER et son port MED font-ils peur à l’Espagne ?

port de tanger

Les espagnols disent : ‘ ils sont en train d’enlever le tapis sous nos pieds ’.
Pour eux, le développement de la métropole de Tanger et de son port domineront bientôt le détroit…et éclipseront le rôle et le rang que détient le port d’Algésiras.

Ceci s’expliquerait encore bien, selon les espagnoles toujours, par l’émigration des capitaux et des investisseurs ainsi que celle de la main d’œuvre. Es constats ressortent d’une enquête réalisée par le journal espagnol, à grande audience, EL PAIS. Ce journal ajoute que près de 900 entreprises espagnoles, couvrant de multiples secteurs de production, travaillent directement pour l’économie marocaine. Et parmi elles, 250 se sont installées effectivement dans la région de Tanger. Quant aux secteurs prioritaires visés, ils concernent les énergies renouvelables, l’infrastructure de base, l’industrie agroalimentaire, le traitement des eaux, des voitures et le secteur des produits industriels…Près de 5.000 travailleurs espagnols, non déclarés, travaillent à Tanger, contredisant les déclarations du consulat d’Espagne, pour qui leur nombre se situe entre 1.500 et 2000.
L’enquête revient sur la situation de Tanger et de son port et prédit que le port d’Algésiras, prédominant jusqu’à présent dans le détroit, sera bientôt dépassé par celui de Tanger. Et de fait, il deviendra le 1er en Afrique dans toute la méditerranée.
METROPOLIS TANGER ferait ainsi peur à l’Espagne, dans les 5 prochaines années (2013-2017).
EL PAIS, toujours, fait remarquer que 100.000 bateaux et ports containers (20% du trafic mondial) passent par le détroit de Gibraltar. Et que le port MED tente d’attirer le maximum de ce trafic, avec ses passagers et les dizaines de millions de de tonnes de marchandises, venant des 5 cons du monde, qu’il transporte.
Et avec son port de plaisance, la Marina de Tanger accueillera près de 750.000 touristes vers l’an 2020. Ses 1610 places pour l’accueil des yachts, cela en fera la 1ière dans toute la méditerrané en 2016. Tanger accueillera près d’1 million de touristes, contre 400.000 côté espagnol.
METROPOLIS TANGER ne sera pas seulement un espace touristique, ni un point de passage, mais une zone industrielle franche (près de 5 secteurs), sur un espace de 1.200 hectares, dispensée de toute taxe et une direction unique. Ce pôle industriel attirera un afflux de main d’œuvre (sachant que les salaires au Maroc sont 10 fois moins que le minimum salarial en vigueur en Europe). 500 entreprises y seront installées et dispensées de toute taxe, avec la création de près de 70.000 nouveaux postes de travail à la fin de cette année. Ceci, sans oublier l’intérêt que les chinois portent à cette zone et l’attrait de ses installations modernes ainsi que la proximité de l’Afrique, etc.
Pour finir, quelques remarques s’imposent :
– Notons que l’économie de l’Espagne pèse plus de 14 fois celle du Maroc ;
– L’Espagne accueille près de 60 Millions de touristes par an, le Maroc moins de 10 Millions. Il est tellement loin derrière, qu’il a encore des efforts à faire dans ce domaine que le voisin du Nord n’a pas à faire de soucis…
– Quant au Maroc, n’a-t-il pas le droit de se développer, économiquement et humainement ? Son peuple n’a-t-il pas le droit d’améliorer ses conditions de vie et d’avoir un meilleur avenir ?
– Disons que…c’est une simple jalousie entre voisins. Ou mieux, que c’est admiration mal exprimée vis-à-vis du Maroc. Et qui n’en ferait pas tant ?

Bruxelles le 19 septembre 2014, Ahmed Benhammou.