Vues d'Afrique Avocat Me Wadii Mahammadi Vues d'Afrique

La guerre en Ukraine. Vers un nouvel ordre mondial Par Jawad KERDOUDI

Par Jawad KERDOUDI

Vues d'Afrique

Président de l’IMRI

(Institut Marocain des Relations Internationales)

Après la seconde guerre mondiale et dès 1947 le monde a connu un ordre bipolaire entre d’une part l’Occident et d’autre part l’URSS. Sur le plan militaire, l’Ouest était représenté par l’OTAN et l’Est par le Pacte de Varsovie. Les deux blocs se sont livrés à une guerre froide multidimensionnelle comprenant l’économie, la culture, le social, le sport et les médias. Les autres pays en dehors des deux blocs devaient choisir l’un ou l’autre camp. L’idéologie de l’Occident était caractérisée par la démocratie, le libéralisme économique, l’état de droit, le respect des droits de l’homme. L’idéologie du bloc de l’Est reposait sur un système politique autoritaire, une économie planifiée, et le socialisme prônant l’égalité des classes sociales. L’antagonisme entre les deux blocs était nourri par la course aux armements. La possession de l’arme atomique par l’un et l’autre camp a permis d’éviter une guerre nucléaire globale.

En 1985, Mikhaïl Gorbatchev accède à la direction de l’URSS. Résolument réformateur, il s’engage à l’extérieur pour mettre fin à la guerre froide, et lance la « perestroïka » qui est le nom donné aux réformes économiques et sociales, et la « glasnost » qui est une politique de liberté d’expression et de transparence dans la publication des informations. Impuissant à maitriser les évolutions qu’il a lui-même enclenchées, notamment la chute du mur de Berlin en 1989, il doit faire face au putsch de Moscou et démissionne à la fin de l’année 1991. Cette dernière année 1991 marque la dislocation de l’URSS deux ans après la chute des régimes communistes en Europe. Dès lors, les Etats-Unis sont devenus une « hyperpuissance », terme politique utilisé en 1998 par le ministre français des affaires étrangères Hubert Vedrine. Les Etats-Unis inaugurent un système d’unipolarité, à savoir la seule puissance à avoir la suprématie simultanée dans les quatre domaines-clés : militaire, économique, technologique et culturel.    

L’huperpuissance américaine connait une première alerte le 11 Septembre 2001 suite aux quatre attentats-suicides perpétrés à New-York, Arlington en Virginie et à Shanksville en Pennsylvanie. Ces attentats ont provoqué la mort de près de 3.000 personnes. Ces attentats ont visé les deux tours World Trade Center à Manhattan, le Pentagone à Washington, alors que le quatrième avion s’est écrasé en rase campagne. Ces attentats ont donné lieu à l’invasion par l’armée américaine de l’Afghanistan le 7 Octobre 2001 afin de capturer Oussama Ben Laden et détruire l’organisation Al-Qaïda. Cette guerre d’Afghanistan a été un échec car l’armée américaine a quitté définitivement ce pays fin Août 2021 dans des conditions déplorables. De même, l’intervention américaine en Irak le 20 Mars 2003 pour des raisons fallacieuses, n’a pas permis de stabiliser le pays, et a donné l’occasion à l’Iran d’accroitre son influence dans ce pays à majorité chiite. Enfin, l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 Février 2022 n’a pas donné lieu à une riposte directe de l’OTAN de crainte d’un déclenchement d’une guerre nucléaire. Cependant, les principaux pays occidentaux ont fourni des armes à l’Ukraine qui subit jour après jour des attaques de missiles russes qui n’épargnent pas les civils. Ces échecs répétés des Etats-Unis ont entamé son influence dans le monde et ont donné lieu à un nouvel ordre mondial multipolaire.

Dès 2009 un groupe de quatre pays a été constitué regroupant le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine, auquel s’est joint l’Afrique du Sud en 2011. Sur le plan de la richesse (PIB) la Chine est classée 2ème dans le monde, l’Inde 5ème, la Russie 9ème, et le Brésil 10ème. Sur le plan militaire la Russie est classée 2ème, la Chine 3ème, l’Inde 4ème,le Brésil10ème. En outre, la Russie, la Chine et l’Inde sont des puissances nucléaires. Contrairement à la période de la guerre froide, beaucoup de pays émergents et en développement préfèrent ne pas s’aligner ni sur l’Occident (Etats-Unis/Europe) ni sur le Bloc/Chine, Russie, Iran. Ceci est apparu clairement lors des votes de l’Assemblée générale de l’ONU concernant la guerre d’Ukraine. En effet les votes d’abstention des résolutions de l’Assemblée générale de l’ONU condamnant la Russie varient de 35 à 38 abstentions en plus de la non participation au vote. En conclusion, le monde est devenu à l’heure actuelle multipolaire. Certes, les Etats-Unis restent la première puissance économique et militaire. L’Union européenne est la première puissance commerciale du monde. La Chine à travers son programme « La route de la soie » ambitionne de devenir la première puissance économique du monde à l’horizon 2050. Le Brésil, l’Inde et le Japon sont promus également à un brillant avenir. Le cas de la Russie est problématique du fait qu’on ne connait pas l’issue de la guerre d’Ukraine. La Turquie quoiqu’une puissance moyenne joue un rôle important sur le plan international du fait de l’activisme de son président Erdogan. De même les pays arabes du Golfe commencent à peser sur le plan international du fait de leurs immenses richesses en pétrole et en gaz. L’Afrique du fait de la jeunesse de sa population et de ses ressources naturelles exacerbe la convoitise de grandes puissances, et connaitra certainement un développement conséquent au courant de ce 21ème siècle. La coopération et les alliances entre pays seront nouées selon les intérêts de chacun, cas par cas. Afin de consolider la paix dans le monde une réforme de l’ONU est indispensable pour prévenir les conflits et contribuer à les résoudre.

Vues d'Afrique

One thought on “La guerre en Ukraine. Vers un nouvel ordre mondial Par Jawad KERDOUDI

  1. Vues d'Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vues d'Afrique