la justice néerlandaise maintient sa condamnation contre le Marocain Rachid Bouaouzan

Rachid Bouaouzan, l’ancien joueur du Sparta Rotterdam avait mis fin à la carrière du défenseur des Go Ahead Eagles Niels Kokmeijer, lors d’un violent tacle effectué pied décollé à un demi-mètre au-dessus du sol, à la 82e minute de cette rencontre du championnat des Pays-Bas de football 2004.

L’arbitre du match avait expliqué dans son rapport que l’action était « imprudente », alors que le rapport du chirurgien qui a opéré le joueur blessé fait état de la nécessité d’une greffe de peau et de lésions nerveuses endurées par la jambe.

Ce jugement sans précédent, signifié mercredi, explique qu’une faute grave sur un terrain de football peut relever d’un déli pour coups et blessures. C’est la première fois que la plus haute cour de justice des Pays-Bas a à statuer pour des violences survenues lors d’une rencontre de football.

Bouaouzan a fait appel de cette décision.

Selon le jugement, la faute de Bouaouzan est une telle atteinte à la réglementation du football qu’elle indique qu’il a pris le risque de blesser sérieusement son adversaire.

Les avocats de Bouaouzan ont fait valoir que le joueur n’avait aucune intention de blesser sérieusement Kokmeijer, et que les sanctions concernant les « coups et blessures » devraient être traduites avec indulgence sur les terrains de sports.

Bouaouzan joue désormais pour Wigan en Premier League anglaise.

En novembre de l’année dernière, le Sparta avait accepté de verser à Kokmeijer 100.000 euros de dommages après une médiation de la Fédération néerlandaise de football, a fait savoir sa porte-parole Renske Bruinsma.
source:maroc football