Célébration de la Fête du trône 2021

Le Maroc célèbre le 30 juillet 2021 le 22e anniversaire de l’intronisation de sa Majesté le roi Mohammed VI. Sous sa conduite clairvoyante, le royaume s’impose aujourd’hui comme un modèle de stabilité dans un contexte de turbulence et de volatilité régionale. À cette occasion, nous vous présentons l’article rédigé par S.E.M. Jamale Chouaibi, ambassadeur du royaume du Maroc au Vietnam.

L’ambassadeur du Maroc au Vietnam, Jamale Chouaibi. 
Photo : AMV/CVN

Depuis plus de deux décennies, le Maroc s’est engagé dans un processus global de réformes politiques, économiques et sociales profondes à travers une approche inclusive et participative.

Ce processus a conduit à des réalisations significatives faisant du Maroc l’un des premiers pays de sa région en termes de stabilité, de réduction de la pauvreté, d’autonomisation des femmes, d’afflux d’investissements, principalement dans l’aéronautique, l’industrie automobile et les énergies renouvelables ainsi que dans le développement des infrastructures telles que les autoroutes, le chemin de fer à grande vitesse, les ports et le développement urbain.

Le Maroc continue de jouer son rôle d’acteur engagé et responsable sur les scènes internationale, continentale et régionale. Il a toujours fait preuve d’un engagement indéfectible en faveur du multilatéralisme et de la coopération sud-sud, et a été à l’avant-garde des efforts internationaux visant à relever les défis communs croissants, notamment ceux liés à la paix et à la sécurité, aux migrations, à la lutte contre le terrorisme et au changement climatique.

Entretien téléphonique entre le ministre vietnamien des Affaires étrangères, Bùi Thanh Son, et le ministre marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, le 16 avril 2021.Photo : AMV/VNA/CVN


Fort de ses acquis et réalisations hautement reconnus et appréciés au niveau mondial, le Maroc, sous l’impulsion de sa majesté le roi, a lancé un nouveau modèle de développement devant permettre au Royaume de s’ériger en une puissance économique régionale à l’horizon 2035 et ce, notamment à travers  un doublement du PIB par habitant en 15 ans qui passerait de 7.800 à 16.000 USD en 2035; l’augmentation de la part de l’investissement privé dans l’investissement total de 35% à 65% en 2035, l’élargissement de la base des entreprises exportatrices en portant leur nombre de 6.000 à 12.000 entreprises en 2035, le développement de manière significative de la valeur ajoutée industrielle de moyenne et haute technologie de 28% à 50% en 2035, le triplement du nombre des jeunes entreprises à croissance rapide en passant de 1.000 à 3.000 en 2035, la valorisation de la recherche et développement comme étant un vecteur de croissance et d’innovation en augmentant le nombre de brevets déposés annuellement de moins de 300 à 1.000 en 2035, la promotion de la participation économique des femmes dans le processus de production en élevant le taux d’activité des femmes de 22% à 45% en 2035 et la concrétisation du principe de la parité dans les postes de responsabilité notamment en portant le taux des femmes nommées par décret aux postes d’emploi supérieur de 11% à 35% en 2035.

Vaccins anti-COVID 19

Un autre évènement phare ayant marqué cette année est le projet ambitieux initié par sa majesté le roi ayant trait à la fabrication et la mise en seringue du vaccin anti-COVID 19 et autres vaccins, qui fera du Royaume du Maroc un hub continental de production et de distribution de vaccins.

Tout en assurant l’autosuffisance et la souveraineté sanitaire, ce mégaprojet de 500 millions d’USD consolidera le statut du Maroc en tant que pourvoyeur de sécurité sanitaire à l’échelle continentale.

Une autre réforme sociétale d’envergure ordonnée par sa majesté le roi au cours de cette année concerne la couverture médicale obligatoire qui touchera plus de 22 millions de bénéficiaires, la généralisation des allocations familiales à même de bénéficier à près de sept millions d’enfants en âge de scolarité et à trois millions de familles, l’élargissement de la base d’adhérents au système de retraite à quelques cinq millions de citoyens et la généralisation de l’accès à l’indemnité pour perte d’emplois au profit de citoyens disposant d’un emploi régulier.

Vietnam – Maroc : un parcours de 60 ans 

La célébration cette année de la Fête du trône coïncide également avec la célébration du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Maroc et le Vietnam, une occasion importante dans l’histoire des deux pays, qui constituera un autre jalon permettant de renforcer davantage les relations bilatérales, multiplier les passerelles d’échange entre les peuples des deux pays et sceller les liens d’entente et raffermir les relations sur tous les plans.
 

Entretien par visioconférence entre le président de la Chambre des représentants du Maroc, Habib El Malki, et le président de l’Assemblée nationale du Vietnam, Vuong Dinh Huê, le 7 juillet 2021.Photo : Doan Tân/VNA/CVN


Le Maroc et le Vietnam partagent de nombreuses similitudes, notamment leur position géostratégique en tant que portes d’entrée en Afrique, en Europe et en Asie du Sud-Est, leur stabilité politique, leurs économies émergentes dynamiques, leur croissance économique soutenue et leurs politiques de diversification des partenaires commerciaux et de renforcement des capacités en ressources humaines, autant de facteurs qui favorisent une coopération et une coordination accrues à l’avenir.

Les stratégies sectorielles très ambitieuses que le Maroc et le Vietnam ont lancés à moyen et long termes pour assurer un développement socio-économique durable devraient déclencher une nouvelle dynamique de coopération dans les domaines d’excellence des deux pays, tels que l’industrie, les énergies renouvelables, la pêche, le tourisme et les nouvelles technologies de l’information.
 
Je voudrais saisir cette occasion pour réitérer mes félicitations au leadership du Vietnam pour le succès éclatant du XIIIe Congrès national du PCV et pour ses réalisations impressionnantes en matière de développement socio-économiques et d’intégration internationale érigées en modèle de réussite dans la région.

Source : Le courrier du Vietnam