La fédération des artistes Rnistes vient de tenir son assemblée constitutive. Le RNI fédère les artistes

Le RNI fédère les artistes

La fédération des artistes Rnistes vient de tenir son assemblée constitutive

Les artistes ont une nouvelle fédération pour faire entendre leurs voix. Une fédération qui a pu voir le jour grâce au soutien du parti du Rassemblement national des indépendants (RNI). En effet, le siège du parti vient d’abriter récemment l’assemblée générale constitutive de la Fédération nationale des artistes rnistes. Il s’agit selon le parti d’une organisation parallèle s’occupant du domaine de l’art et de la création en tout genre. Ladite organisation s’intéresse également à tous les artistes quel que soit leur domaine d’activité ou appartenance géographique. L’assemblée générale constitutive de la fédération, à laquelle ont participé de nombreux créateurs et artistes dans le domaine du cinéma, du théâtre, de la musique et des arts plastiques, a connu l’élection à l’unanimité de Saïd Ait Baja en tant que président de la fédération.

La séance d’ouverture a également été marquée par la présence de Nawal Al-Moutawakil, membre du bureau politique du parti, qui a prononcé un discours à cette occasion. Au cours des travaux de cette assemblée générale, un ensemble d’objectifs ont été identifiés par la fédération nouvellement créée. Cette dernière s’attachera ainsi à atteindre, à court, moyen et long termes ces objectifs. Dans ce sens, la fédération a établi cinq piliers de travail de base. Il s’agit premièrement de l’ouverture d’un dialogue sérieux et responsable sur la base d’une approche réaliste et rationnelle de manière à aboutir à des propositions législatives et structurelles pour le secteur des arts.

La création de la fédération vise à accorder plus d’attention aux différents domaines artistiques : théâtre, musique, arts populaires, beaux-arts ainsi que les autres secteurs de la créativité et des arts. Les responsables veulent en outre contribuer sérieusement aux industries culturelles et à l’industrie cinématographique, tout en travaillant sur l’enrichissement de l’art marocain afin qu’il puisse accompagner les transformations sociétales et le développement des arts au niveau régional, arabe et international. La fédération veut enfin pousser les artistes à s’engager politiquement pour participer au changement depuis un parti politique, afin de contribuer à l’amélioration des projets et des propositions de lois liées au secteur créatif et culturel dans le Royaume ainsi que de présenter des propositions pour faire avancer le statut de l’art et des artistes, sans oublier la réglementation de l’exercice de la profession.

Source : Aujourd’hui le Maroc