Aziz Akhannouch : les engagements du RNI

 LE RNI AMBITIONNE DE REMPORTER 100 SIÈGES

C’est un secret de polichinelle: le Rassemblement national des indépendants (RNI) ambitionne de diriger le prochain gouvernement. Pour ce faire, le parti dirigé par Aziz Akhannouch a sillonné le Maroc à la rencontre de ses sympathisants et des citoyens. D’Agadir à Tanger, en passant par Marrakech et Oujda, le parti de la colombe distille à chacun de ses meetings les grandes lignes de son programme électoral. Dernière escale de ce parcours communicatif à quelques mois des prochaines élections: Casablanca, le 9 juin dernier.


Ce jour-là, dans la capitale économique du Royaume, le président du parti, Aziz Akhannouch, est accueilli en grande pompe par la foule. Le ministre de l’Agriculture est accompagné par plusieurs leaders du parti, notamment les anciens ministres Rachid Talbi Alami et Anis Pirou, l’actuelle ministre du Tourisme, Nadia Fettah Alaoui, et l’ex-championne olympique, Nawal Moutawakkil, relate Al Ahdath Al Maghribia dans sa livraison du 11 juin.


Aziz Akhannouch est le dernier à prendre la parole en ce jour hautement symbolique pour le parti de la colombe. “Ce 8 juin, le bureau politique du Rassemblement national des indépendants a approuvé officiellement le programme électoral du parti”, annonce-t-il à l’audience, en rappelant que ce programme-là est le fruit de cinq années de travail de proximité et d’écoute lors des visites de terrain aux quatre coins du Royaume, répondant ainsi aux attentes des différentes catégories de Marocains.


D’après Al Ahdath Al Maghribia, Aziz Akhannouch a expliqué lors de son allocution que ce programme clair contient cinq priorités adressées aux Marocains à travers des engagements relatifs à la couverture sociale, la santé, l’éducation, l’emploi, et l’amélioration de la relation de l’administration avec le citoyen. Le président du RNI a tenu à expliquer que ce programme électoral n’est pas une parole en l’air, puisqu’il s’agit de 25 mesures précises, accompagnées de chiffres exacts et des sources de financements adéquats.


Lors de son allocution, Aziz Akhannouch a également dévoilé le nouveau slogan du RNI pour les prochaines échéances électorales: “Tu mérites mieux”. “Le Marocain mérite une meilleure éducation qui lui permet l’égalité des chances, une santé de qualité qui lui épargne la hogra et une administration proche de lui qui résout ses problèmes”, explique le président du RNI. 


D’après l’ancien ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid, le programme électoral proposé par le RNI coûtera 275 milliards de dirhams, à raison de 55 milliards de dirhams annuellement pour les cinq années du mandat législatif. Rachid Talbi Alami, leader du RNI et ancien ministre de la Jeunesse et des sports, a déclaré que le parti de la colombe ne se contenterait pas de 60 sièges lors des prochaines élections législatives, mais ambitionne de remporter 100 sièges au sein de l’hémicycle. Les dés sont jetés.