L'impact de l'ère numérique sur les journalistes

Les journalistes européens ont déjà les deux pieds dans le multimédias, ils n’ont aucune formation pour en faire, ils doivent produire davantage, ils ont moins le temps d’aller sur le terrain… et ils en sont fort satisfaits. Ils considèrent qu’ils font du meilleur journalisme qu’auparavant.

C’est en gros les résultats d’une recherche menée par Oriella PR Network auprès de 347 journalistes de tous les types de médias dans neuf pays européens :

– 46% des journalistes s’attendent à devoir produire plus de contenu
– 41% doivent produire des vidéos
– 23% des journalistes citent régulièrement des blogueurs
– 61% des publications acceptent les commentaires des usagers sur les reportages en ligne
– 65% des journalistes n’ont jamais reçu de formation pour créer des contenus multimédias
– 88% sont aussi satisfaits ou plus satisfaits de leur situation actuelle depuis deux ans
– 46% croient que la révolution numérique a accru la qualité de l’information dans leur média depuis deux ans. Pour 37% la situation reste inchangée.

Ce qui amène les PR a conclure qu’il leur faut à leur tour conquérir le multimédia et fournir aux journalistes débordés des histoires ayant un contenu multimédia déjà prêt à être intégré.
source: FPJQ