Vues d'Afrique Avocat Me Wadii Mahammadi Vues d'Afrique

Un sénateur américain demande des sanctions contre l’Algérie

Le sénateur républicain Marco Rubio - Sputnik Afrique, 1920, 17.09.2022

© AP Photo / Richard Drewr

Vues d'Afrique

Le sénateur républicain Marco Rubio a sommé Washington de prendre des sanctions contre l’Algérie, coupable à ses yeux d’acheter des armes à Moscou.Les États-Unis n’ont pas fini d’agiter la menace des sanctions. Après avoir renforcé ses restrictions contre la Chine fin août, Washington pourrait désormais faire les gros yeux à l’Algérie. C’est en tout cas ce que souhaiterait le sénateur Marco Rubio, qui a écrit une lettre en ce sens au Secrétaire d’État, Antony Blinken.L’élu républicain y fait part de « son inquiétude quant aux achats de matériel de défense en cours entre l’Algérie et la Russie ». Des acquisitions d’armes qui peuvent selon lui tomber sous le coup de la loi de 2017 sur la Lutte contre les adversaires des États-Unis par le biais de sanctions.« La Russie est le premier fournisseur militaire de l’Algérie. L’Algérie fait également partie des quatre principaux acheteurs d’armes russes dans le monde, culminant avec un accord d’armement de 7 milliards de dollars en 2021 », a ainsi déploré Marco Rubio dans sa missive.Pour l’heure, aucune réaction officielle n’a suivi cette déclaration.

Relation entre Moscou et Alger

L’Algérie avait en effet acheté en 2021 près de 7 milliards d’armement à la Russie.Les armées russes et algériennes ont également entrepris un rapprochement tactique ces dernières années, le pays des fennecs participant par exemple régulièrement aux Jeux militaires internationaux organisés par Moscou, jusqu’à en abriter les épreuves cette année. Les deux pays doivent également participer en novembre à un exercice conjoint baptisé Bouclier du désert.Côté diplomatie, le ministre russe des Affaires étrangères s’était rendu à Alger début mai. Sergueï Lavrov avait été reçu par son homologue algérien, Ramtane Lamamra, et par le Président Abdelmadjid Tebboune. Ce dernier pourrait d’ailleurs faire le voyage vers la Russie sous peu.

Source : Sputnik

Vues d'Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vues d'Afrique