Khouibaba Abdel “Ils n auront ni ma plume ni ma peau…”

Martin Luther King, Jr “Ce qui m effraie, ce n est pas l oppression des méchants ”

Coupe du monde : le Brésil fait naufrage face à l’Allemagne (7-1)

Posted by on juil 8th, 2014 and filed under À la une, Le Maghreb enchaÎné, Sports. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. Both comments and pings are currently closed.

match bresil allemagne


La Nationalmannschaft humilie la Seleçao et se qualifie pour la finale du Mondial. Une véritable démonstration. Revivez le match minute par minute.

Le Brésil humilié ! Les hommes de Felipe Luiz Scolari ont subi une véritable déroute (1-7) en demi-finale contre une Allemagne impressionnante de maîtrise. Un cauchemar pour tout un pays qui rêvait d’une finale au Maracana dimanche soir.

90e : la classe allemande écrase un piètre Brésil (7-1)

Le cauchemar est terminé pour le Brésil, humilié par une Allemagne des grands soirs. Les hommes de Joachim Löw ont offert un véritable récital en inscrivant pas moins de 7 buts à une Seleçao, dépassée dans tous les secteurs du jeu. Une rencontre qui restera dans l’histoire du Mondial.

90e : Oscar sauve l’honneur (7-1)

Le Brésilien de Chelsea trompe Neuer. Un but pour rien, qui ne fera pas oublier la lourde humiliation. Neuer est toutefois très en colère contre sa défense.

80e : 7 – 0, Schürrle coule (définitivement) le Brésil

Et de 7 buts pour l’Allemagne ! Et c’est encore André Schürrle qui crucifie Julio Cesar d’une magnifique demi-volée du gauche en pleine lucarne. Le public reste sans voix. La coupe est pleine pour le Brésil. Le public auriverde s’amuse désormais à scander des « olé » à chaque passe réussie de l’Allemagne. Impensable au Brésil !

76e : l’Allemagne fait tourner

La jeune pépite allemande, Draxler, remplace Khedira, impecable ce soir au coeur du jeu. Le sélectionneur, Joachim Löw, prépare d’ores et déjà la finale en faisant tourner la plaque tournante du milieu de terrain.

69e : la déroute tourne au naufrage (6-0)

André Schürrle, le nouvel entrant, inscrit le 6e but de l’Allemagne. Encore une fois abandonné par sa défense, Julio César ne peut rien faire. Dans la foulée, le fantomatique Fred sort, remplacé par Willian (Chelsea). Les Brésiliens sont pressés de mettre fin à ce cauchemar. Il reste plus de 20 minutes à jouer… et le calvaire est peut-être loin d’être terminé puisque l’Allemagne joue complétement libérée.

64e : Fred, zero pointé

Encore transparent ce soir, comme depuis le début du tournoi, l’attaquant brésilien est désormais constamment sifflé par le public de son pays, à chacune de ses prises de balle. Un Mondial à vite oublier pour l’ex-avant-centre de Lyon. Pas sûr qu’on le reverra un jour titulaire avec les auriverde.

57e : Klose, buteur historique à 36 ans, sort

Le désormais meilleur buteur de l’histoire de la Coupe du monde, Miroslav Klose, est remplacé par André Schürrle, le joueur de Chelsea. Et dire que Klose a 36 ans ! Comme quoi l’âge ne fait pas tout, même pour un attaquant.

54e : Neuer impeccable

Le gardien allemand, Manuel Neuer, repousse deux nouvelles tentative de la Seleçao. Deux arrêts consécutifs incroyables qui empêchent le Brésil de réduire la marque. Le portier du Bayern confirme, s’il le fallait, qu’il est bien le meilleur gardien du monde actuellement.

50e : le Brésil va tenter de sauver l’honneur

Alors que les Allemands gèrent tranquillement leur avance de 5 buts, les Brésiliens d’animer ce début de seconde mi-temps en portant le ballon dans le camp adverse. Sans résultat pour l’instant. Frappe de Ramires bien repoussée par Neuer, infranchissable depuis le début du Mondial.

Changements à la mi-temps

Coté allemand, le défenseur d’Arsenal, Per Mertesacker, remplace, Mats Hummels en défense centrale. Scolari effectue, lui, deux changements pour le Brésil : Ramires remplace Hulk et Fernandinho est supplée par Paulinho.

45e + 1 : mi-temps, le Brésil peut déjà dire adieu à la finale

L’arbitre mexicain met fin au calvaire des Brésiliens après 45 premières minutes catastrophiques. La Seleçao est largement menée par l’Allemagne (5-0). Bronca du public. La Nationalmannschaft file (tranquillement) vers la finale au Maracana de Rio.

35e : maîtrise allemande, apathie brésilienne

Certes, les Allemands ont fait preuve d’une efficacité redoutable depuis le début du match, mais la défense brésilienne a été d’une fébrilité incroyable. La charnière centrale David Luiz – Dante est complétement à la rue et les latéraux, notamment Marcelo à gauche, ont tout simplement oublier de… défendre les vis-à-vis allemands. La prestation indigne du Brésil ne peut s’expliquer uniquement par l’absence de la vedette Neymar.

28e : le Brésil au fond du trou, l’Allemagne s’amuse (5-0)

L’Allemagne ne s’arrête plus : face à l’apathie de la défense auriverde. La Nationalmannschaft enfonce le clou avec un 5e but signé Khedira, le mileu du Real Madrid. On entend plus que les 5.000 supporters allemands dans le stade. Le match tourne à l’humiliation. C’est un véritable coup de tonnerre pour tout un pays, qui attendait beaucoup de son équipe.

26e : le festival continue ! (4-0)

4e but allemand en moins de 26 minutes. C’est une nouvelle fois Kroos qui crucifie Julio César. C’est une catastrophe pour le Brésil, qui est très fébrile en défense. Les Brésiliens ont encaissé 4 buts en 6 minutes.

Les supporters brésiliens n’en reviennent pas :

#BRA Fan Right Now! pic.twitter.com/bgG4FODJUc
— Footy Girls (@Footy___Girls) 8 Juillet 2014

24e : et 1 et 2 et… 3-0

Stupeur à Belo Horizonte. 3e but de Kroos pour l’Allemagne. Özil sert Lahm à droite, qui centre au second poteau pour Kroos, qui reprend parfaitement du gauche. 3-0.

22e : et de deux pour l’Allemagne ! Klose dans l’histoire

Miroslav Klose double la mise pour la Nationalmannschaft ! Suite à une frappe d’Özil repoussée par Julio César, l’attaquant du Bayern reprend dans le but vide. Il devient le meilleur buteur de l’histoire en Coupe du monde avec 16 buts.

19e : accrochage dans la surface allemande

Super tacle du capitaine allemand Lahm sur Marcelo, qui partait au but. Les Brésiliens réclament un penalty. Rien du tout, dit l’arbitre. Et il a raison.

11e : Müller douche les espoirs du public (0-1)

Grosse erreur de marquage dans la défense brésilienne : sur un corner allemand, David Luiz oublie de marquer Thomas Müller, qui reprend tranquillement au second poteau, trompant le gardien Julio César, abandonné par sa défense. Ouverture du score allemande pleine de réalisme. Coup de froid dans le stade de Belo Horizonte.

5e : bataille du milieu

Grosse bagarre au milieu de terrain entre Allemands et Brésiliens. Khedira et Schweinsteiger, d’un côté, et Fernandinho et Luiz Gustavo, de l’autre, se livrent un belle bataille physique au centre du terrain. L’engagement est au rendez-vous des deux côtés. L’arbitre risque d’être souvent mis à contribution.

1 er : à l’assaut de la « muraille » Neuer

D’entrée de jeu, les Brésiliens se ruent à l’attaque et obtiennent un premier corner après moins d’une minute de jeu, sans conséquence pour l’Allemagne. Le début de match est auriverde ! Suite au corner, une frappe du gauche de Marcelo passe de peu à gauche du portier allemand.

Les joueurs pénètrent sur la pelouse

Les hymnes retentissent dans le stade. Et comme depuis le début du Mondial, l’hymne brésilien, repris par l’ensemble du public, se termine a capella dans une ambiance de folie. David Luiz et le gardien Julio César rendent hommage à Neymar, grand absent du soir :

Neymar est donc présent sur la pelouse pour ce #BREALL. Enfin, plutôt son maillot. pic.twitter.com/q7Af0nxS5S
— Florent Fasquel (@florentfasquel) 8 Juillet 2014

A noter que la rencontre sera arbitrée par le Mexicain Marco Rodriguez.
Avant-match

Les compositions :

Allemagne : Neuer – Lahm (cap.), Boateng, Hummels, Höwedes – Khedira, Schweinsteiger – Müller, Kroos, Özil – Klose.

Le sélectionneur allemand, Joachim Löw, fait confiance au même onze de départ que contre la France en quart (1-0). Klose sera l’attaquant de pointe pour peser sur la charnière brésilienne Luiz – Dante.

Brésil : Julio Cesar – Maicon, David Luiz (cap.), Dante, Marcelo – Fernandinho, Luiz Gustavo – Hulk, Oscar, Bernard – Fred.

Grosse surprise dans la composition brésilienne composée par Luiz Felipe Scolari : l’ailier gauche du Shakhtar Donetsk (Ukraine), Bernard, a été préféré au joueur de Chelsea, Willian, pour remplacer la vedette Neymar, blessé au dos. Le défenseur central Dante supplée, comme prévu, le capitaine Thiago Silva, suspendu.

Les supporters auriverde inspirés par Hulk

Aux abords du stade de Belo Horizonte, des supporters brésiliens ont adopté la tenue verte du personnage de fiction Hulk. Un clin d’oeil à l’attaquant de la Seleçao du même nom.

Une petite série #Hulk pour la route #BREALL pic.twitter.com/dMpR5TkGWb
— Laurent Aquilo (@LaurentAquilo) 8 Juillet 2014

2002 : Souvenirs, souvenirs…

Les routes des deux équipes se sont croisées il y a précisément 12 ans au Japon lors de la finale du Mondial 2002. Une confrontation qui tourna à l’avantage de la Seleçao (2-0). Ce soir-là à Yokohama, un Ronaldo de feu, auteur des deux buts, permis à son pays de remporter la Coupe du monde pour la 5e fois de son histoire.

La Nationalmannschaft ne fait plus lever les foules mais…

Côté allemand, les hommes de Joachim Löw rêvent de décrocher, enfin, une 4e étoile de championne du monde. La Nationalmannschaft a abandonné le football offensif pratiqué ces dernières années pour un jeu plus efficace et pragmatique. La bonne recette pour enfin décrocher une 4e étoile mondiale ? >>

Comments are closed

Copyright © Maghreb Observateur - ISSN 1708-6418 – Maghreb Observateur – Premier groupe de presse indépendant Maghrébin en Amérique du Nord. Contact Maghreb Observateur:info@maghreb-observateur.qc.ca