Khouibaba Abdel “Ils n auront ni ma plume ni ma peau…”

Martin Luther King, Jr “Ce qui m effraie, ce n est pas l oppression des méchants ”

La vache à lait des associations MRE

Posted by on juin 6th, 2014 and filed under À la une, Immigration, Le Maghreb enchaÎné, Société. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. Both comments and pings are currently closed.

La vache à lait

À notre époque, il est plus lucratif pour les Marocains à l’étranger de créer des associations à but non lucratif que des entreprises en bonne et due forme.

Tous les RME vous diront qu’ils sont très bien intégrés dans les sociétés d’accueil. Mais quand il s’agit de financer leurs événements, ils se tournent inévitablement vers le Maroc, pourtant ils ont quitté ce Maroc parce qu’il y avait moins d’argent.

Ils n’ont jamais compris que les mécanismes dans les pays d’accueil sont conçus pour aider des organismes à but non lucratif où les conditions et le contrôle sont faits pour ne pas être violés.

Même le choix de leurs activités et de leurs thèmes a des appellations plus nationalistes qui pourront susciter un meilleur financement. Plusieurs de ses associations ne dépassent pas trois membres y compris les membres du CA.

Par exemple, certains ont demandé de gros montants pour soi-disant acheter des moutons pour les Marocains de l’étranger, d’autres utilisent le thème du Sahara marocain à toutes les sauces et prétendent être nationalistes, mais au fond tout ce qui les intéresse c’est de traire cette vache qui ne se soucie pas de ses pies.

La fête du trône, généralement est un événement qui s’autofinance, cela peut être une bonne manière de montrer l’attachement d’une communauté à son pays et à son Roi. Car, on peut avoir un parc gratuitement, on loue des espaces aux commerçants et aux restaurateurs et avec cet argent, on paye les musiciens et les autres frais et la partie est jouée. Mais certaines associations profitent de cette occasion pour adresser des demandes pour l’organisation de l’événement au pauvre Maroc en demandant des montants exorbitants sous le parapluie du nationalisme. C’est honteux !

Un autre exemple qui utilise l’aspect religieux. On choisit le mois du Ramadan. On donne comme nom à l’événement Al Iftar, ce qui sème une confusion dans la tête de notre  »vache ». Tout le monde pourra penser que c’est juste les pauvres qui sont invités à rompre le jeûne gratuitement. Mais non, ce n’est pas ça. Car c’est juste ceux qui ont les moyens de payer 90$ par personne qui pourront assister à une soirée de Chtih wa rdih. En plus le Maroc subventionne d’un montant de 40,000$ environ. Pour être plus clair, il s’agit d’une soirée commerciale où on fait payer l’entrée et la vache est toujours là pour remplir les poches des organisateurs.

Autre exemple, une association pour venir en aide aux handicapés au Maroc reçoit du Maroc environ 40,000$, la responsable rentre au Maroc où elle achète des cartables et des fournitures scolaires pour un montant d’environ 2,000 $ ensuite elle prend des photos de la cérémonie de distribution des cartables aux enfants et elle met les 38,000$ qui restent dans ses poches. Merci la vache…

Pour votre information, au Canada, même les fêtes de mariage s’autofinancent en demandant aux invités de donner leurs cadeaux en espèces.

Est-ce que c’est possible de viser des actions qui vont directement aux membres de la communauté marocaine à l’étranger. Cela pourrait être par exemple, régler le problème des paperasses comme ce fameux extrait d’acte de naissance où le concerné est obligé de voyager jusqu’à son lieu de naissance au Maroc pour en avoir une copie. Pourquoi ne pas prendre exemple sur la France et faciliter l’obtention des papiers officiels de ses ressortissants à l’étranger par internet ? Cela ne demande pas un grand investissement, mais cela pourrait faciliter la vie aux Marocains à l’étranger et alléger la tâche des services consulaires.

Pourquoi ne pas mettre un montant pour subventionner les billets d’avion de la RAM pour les Marocains de l’Amérique du Nord qui n’ont aucun autre moyen pour rentrer au Maroc que la Royal Air Maroc ? Cette aide pourrait être limitée aux familles qui ont un enfant et plus. Cela n’est que quelques suggestions.

Je me dois par contre de rappeler quelques bonnes actions des trois organismes au service de la communauté marocaine à l’étranger.

-Fondation Hassan II, une présence dans le milieu de l’Éducation, de la langue arabe dans les pays d’adoption, soulignons cette année l’arrivée de cette initiative qui est d’apprendre l’arabe directement sur internet (http://www.e-madrassa.ma/ ), d’autres actions comme faire connaitre aux enfants leur pays d’origine en organisant des voyages culturels, etc.

-Conseil des Marocains à l’étranger (CCME), plusieurs actions de proximité dans le milieu culturel, le politique, l’économie, la femme marocaine, etc.

-Le ministère de la Communauté marocaine à l’étranger, présent dans plusieurs domaines: social, juridique, le rapatriement des corps, etc. Notons l’arrivée de ce nouveau ministre que l’on voit d’un bon oeil où l’on attend de grands changements.

Soyons positifs et comme dirait nos politiciens, il y a quand même une grande majorité d’associations MRE qui font un bon travail et l’on vous dira qu’il y a de bonnes associations qui sont exclues des pies de la vache, car elles n’ont pas obéi à la loi du silence .

J’invite quand même toutes les associations MRE à la transparence et de rendre publique la liste de leurs membres, s’il en possède une.

Ces associations doivent aussi avoir le minimum de moyens pour leur permettre d’être indépendantes et pouvoir même payer eux-mêmes leur propre billet pour pouvoir se rendre au Maroc, participer à des conférences, des débats pour construire ensemble une vraie démocratie dans notre pays le Maroc.

Nos décideurs se doivent de resserrer les règles et de créer des commissions pour vérifier la bonne foi de ces supposées associations, car ces Marocains de l’étranger n’ont pas vraiment besoin de se payer avec l’argent de l’état marocain pour danser. À suivre…

A. Khouibaba
Montréal

Comments are closed

Copyright © Maghreb Observateur - ISSN 1708-6418 – Maghreb Observateur – Premier groupe de presse indépendant Maghrébin en Amérique du Nord. Contact Maghreb Observateur:info@maghreb-observateur.qc.ca